Prévention des poiriers pierreux: qu'est-ce que le virus des poiriers

Prévention des poiriers pierreux: qu'est-ce que le virus des poiriers

Par: Mary H. Dyer, rédactrice de jardin accréditée

La fosse pierreuse du poirier est une maladie grave qui touche les poiriers du monde entier et qui est la plus répandue partout où les poires Bosc sont cultivées. On le trouve également dans les poires Seckel et Comice et, dans une bien moindre mesure, peut affecter les variétés de poires Anjou, Forelle, Winter Nelis, Old Home, Hardy et Waite.

Malheureusement, il n'y a pas d'options pour traiter le virus du poirier, mais vous pourrez peut-être empêcher la maladie de se produire. Lisez la suite pour en savoir plus sur la prévention des noyaux pierreux de poiriers.

À propos des poires à la fosse pierreuse

Des taches vert foncé sur les poires à noyau pierreux apparaissent environ trois semaines après la chute des pétales. Des alvéoles et une ou plusieurs fosses profondes en forme de cône sont généralement présentes sur le fruit. Les poires gravement infectées ne sont pas comestibles, deviennent décolorées, grumeleuses et noueuses d'une masse semblable à une pierre. Bien que les poires puissent être consommées sans danger, elles ont une texture granuleuse et désagréable et sont difficiles à trancher.

Les poiriers porteurs du virus de la fosse pierreuse peuvent présenter des feuilles marbrées et une écorce craquelée, grumeleuse ou rugueuse. La croissance est ralentie. Le virus de la fosse pierreuse du poirier est transmis par propagation avec des boutures ou des greffons infectés. Les chercheurs ont déterminé que le virus n’est pas transmis par les insectes.

Traiter la fosse pierreuse aux poires

À l'heure actuelle, il n'existe aucun contrôle chimique ou biologique efficace pour le traitement du virus de la fosse pierreuse du poirier. Les symptômes peuvent varier quelque peu d'une année à l'autre, mais le virus ne disparaît jamais complètement.

Lors du greffage, de l'enracinement ou du bourgeonnement, n'utilisez que du bois provenant de souches saines. Retirez les arbres gravement infectés et remplacez-les par des poiriers certifiés sans virus. Vous pouvez également remplacer les arbres malades par d'autres types d'arbres fruitiers. La poire et le coing sont les seuls hôtes naturels du virus du poirier.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le

En savoir plus sur les poiriers


Feuilles noires et dommages sur les poiriers

Articles Liés

Les poiriers sont populaires auprès des jardiniers américains, avec leurs délicieux fruits faisant une collation fraîche et saine ou une confiture hivernale. Les variétés de poires asiatiques ou européennes peuvent pousser aux États-Unis, les poiriers européens étant plus résistants que leurs homologues asiatiques. Certaines infections, maladies et insectes peuvent provoquer un noircissement ou d'autres dommages à un poirier. Si vous déterminez la cause de ces problèmes, vous pouvez prendre les mesures appropriées pour gérer la condition et prévenir de futures épidémies.


Stony Pit virus poire Stark Bro

J'écris pour signaler que deux poiriers asiatiques (un Hosui et un Starking Hardy Giant) que j'ai achetés chez Stark Bro's ont un virus sévère de Stony Pit. Mon Hardy Giant est ca. 9 ans et 95% de ses fruits sont non comestibles depuis trois ans. Cet arbre a produit de beaux fruits exempts de maladies pendant les quatre premières années. L'arbre Hosui a 3-4 ans et il a produit ca. 15 poires en 2011, toutes infectées par Stony Pit. Un gel tardif a tué toute l'année dernière à l'exception d'environ 20 poires sur le Hardy Giant, toutes infectées par Stony Pit. Selon le service de vulgarisation de Penn State, Stony Pit n'est disséminé que par multiplication végétative et non par des insectes vecteurs (voir http://extension.psu.edu/fruit-diseases/pear/stony-pit). Si tel est le cas, la source du virus se trouve dans le stock de racines de Stark Bros. Puisqu'il n'y a pas de remède contre ce virus, je n'ai pas d'autre choix que de détruire ces arbres et d'en acheter de nouveaux auprès d'une autre source. Stark Bros n'a pas répondu à mon rapport. Je recommande de ne pas leur acheter de poiriers asiatiques.


Gestion des maladies

Introduction

Une maladie peut être décrite comme tout changement par rapport à l'état normal des plantes, qui nuisent à leur apparence ou les rendent moins utiles ou précieuses. Nous aborderons ici les maladies biotiques causées par des bactéries, des champignons et des virus, affectant spécifiquement les arbres fruitiers ou leurs fruits.

Les maladies biotiques sont causées par des infections par un agent pathogène vivant qui peut se reproduire et infecter d'autres parties végétales de l'arbre et se propager à d'autres arbres du verger. Les maladies affectent la santé, la productivité, la qualité des fruits et la capacité de commercialiser et d’exporter des fruits. Les vergers du centre-nord de Washington subissent moins de maladies fongiques et bactériennes que de nombreuses régions du monde en raison des faibles niveaux de précipitations au printemps et en été et de l'abondance du soleil. Les arbres fruitiers doivent être surveillés pour détecter tout signe et symptôme de maladie tout au long de l'année. Les symptômes de la maladie peuvent inclure: des branches avec des feuilles fanées, décolorées ou mourantes / mortes; des branches d'arbres avec des chancres visibles et des fruits pourris dans l'arbre ou sur le sol. De nombreuses maladies des arbres fruitiers proviennent du verger et apparaissent après la récolte en chambre froide. Les maladies qui surviennent ou développent des symptômes en chambre froide sont discutées dans la section Post-récolte de ce site. Certaines des maladies les plus courantes qui surviennent dans le verger sont énumérées ci-dessous. Les scientifiques de l'Université de l'État de Washington travaillent à la recherche de nouvelles méthodes de lutte contre les maladies des arbres fruitiers, ainsi qu'à la sélection de nouvelles variétés résistantes aux maladies. Voir les rapports de la Washington Tree Fruit Research Commission (WTFRC) énumérés ci-dessous pour plus d'informations sur la recherche actuelle sur les maladies, ainsi que les liens vers des ressources pour obtenir des informations sur la gestion des maladies des fruits de verger.

Le projet RosBREED 2 de l'USDA Specialty Crop Research Initiative (SCRI), impliquant 35 scientifiques de 14 universités, travaille actuellement sur le projet «Combinaison de la résistance aux maladies et de la qualité horticole dans de nouveaux cultivars rosacés», en utilisant des outils basés sur l'ADN pour trouver de nouveaux cultivars. Les menaces de maladie auxquelles les chercheurs s'attaquent sont: la tavelure, la moisissure bleue et le feu bactérien dans le feu bactérien du pommier dans l'oïdium du poirier et la tache bactérienne et la pourriture brune dans la pêche, entre autres. Pour en savoir plus sur ce projet, consultez l'article de Good Fruit Grower Subvention de 10 millions de dollars RosBREED et l'article Growing Produce Le programme RosBREED 2 se concentre sur la résistance et la qualité aux maladies.

Types de maladies des arbres fruitiers

Bactérien

Les bactéries sont des organismes microscopiques unicellulaires qui se reproduisent par simple division, augmentant rapidement la population dans des conditions météorologiques et hôtes idéales. La présence d'eau est nécessaire à la propagation de la plupart des infections bactériennes, car les cellules bactériennes sont mobiles (peuvent nager dans l'eau). Les bactéries végétales nécessitent une ouverture dans les tissus végétaux pour infecter la plante. Les blessures, les coupures de taille, les dommages causés par le stress environnemental, ainsi que les ouvertures naturelles dans la plante peuvent servir de points d'entrée pour les agents pathogènes. Une fois à l'intérieur de la plante, les bactéries peuvent se propager dans toute la plante. Le feu bactérien, les taches bactériennes et les chancres sont des exemples de maladies bactériennes des arbres fruitiers.

Fongique

Les champignons sont des organismes qui nécessitent une source de nourriture (plantes) car ils ne peuvent pas fabriquer leur propre nourriture. La plupart des champignons se reproduisent par des spores. Les agents pathogènes fongiques pénètrent dans les hôtes végétaux de différentes manières. Certains sont capables de pénétrer dans les tissus végétaux, et d'autres nécessitent des ouvertures comme les stomates dans les feuilles, les lenticelles dans les fruits, les fleurs ou les plaies.
Les champignons peuvent hiverner dans les bourgeons, les pousses et les chancres infectés des plantes hôtes et sur les feuilles séchées, les membres et autres débris sur le sol du verger. Au printemps, les champignons se propagent par les spores avec la pluie et le vent, et infectent de nouveaux tissus, y compris les feuilles et les nouvelles pousses sur les arbres. La tavelure du pommier, l'oïdium et la pourriture brune sont des exemples de maladies fongiques des arbres fruitiers. Certaines caries fongiques post-récolte peuvent provenir du verger, mais les fruits ne présentent aucun symptôme jusqu'à ce qu'ils soient entreposés au froid. Des exemples de ces caries fongiques comprennent: la pourriture des yeux de taureau, la pourriture de Sphaeropsis, la pourriture de Phacidiopycnis. Des infections fongiques supplémentaires peuvent survenir à la récolte en raison de dommages sur la peau du fruit causés par des perforations de la tige, des frottements des membres et des ecchymoses.

Maladies fongiques communes des fruits d'arbres

  • Agent causal: Venturia inaequalis (sur les pommes) et V. pirina (sur les poires)
  • Cultures affectées: pomme et poire
  • Description de la maladie: Le champignon hiverne sur des feuilles de pommier mortes au sol. Les pluies printanières déplacent les spores pour infecter les feuilles et les fruits en développement. Des lésions noires et suintantes se forment sur les feuilles et les fleurs infectées au début du printemps. Symptômes des fruits: les fruits peuvent être infectés, entraînant des cicatrices et une distorsion des fruits. Les symptômes peuvent aller d'une tache ponctuelle à des lésions stellaires, des taches jaunes ou des lésions nécrotiques.
  • Gestion: la tavelure est contrôlée dans le verger avec des traitements de pulvérisation efficaces. Suivez les recommandations d'état ou d'extension. WSU-DAS dispose d'un modèle de prédiction Scab avec des recommandations de gestion.
  • Ressources:
    • Tavelure de la pomme (Venturia inaequalis), fiche d'information WSU Extension, 2012.
    • Apple Scab, G. Grove et C. L. Xiao, bulletin PNW n ° 0582, 2005.
    • Maladies du marché des pommes, poires et coings - Tavelure, C. F. Pierson, et. al, Manuel agricole n ° 376, WSU-TFREC Postharvest Network, page Web.
    • Contrôle de la tavelure du pommier, WSU Crop Protection Guide for WA Tree Fruit, 2015.
    • Pear Scab in Oregon, R. A. Spotts and S. Castagnoli, EM9003, OSU Extension, mai 2010. (Consulté le 17/01/17)
    • Apple and Pear Scab, UC-IPM Guide for Tree Fruit, page Web, 2011. (Consulté le 17/01/17)
    • Comment gérer la tavelure et la moisissure (pomme), R. Lehnert, Good Fruit Grower, avril 2011.
  • Agent causal: espèces majeures: Neofabraea perennans,N. alba et Cryptosporiopsis kienholzii (l'état asexué d'un Neofabraea spp.) (principal organisme de quarantaine d'exportation)
  • Cultures affectées: pommes et poires
  • Description de la maladie: Neofabraea provoque un chancre pérenne sur les pommiers. Sur les poiriers, il peut survivre sur l'écorce morte. Le chancre pérenne est un problème à l'est des Cascades où les hivers sont plus froids et les étés ont tendance à être secs et chauds. Les chancres sont composés de séries d'anneaux concentriques car la croissance du chancre se renouvelle annuellement. Les chancres peuvent devenir suffisamment importants pour tuer les membres des échafaudages. Ce renouvellement de la croissance est causé par le puceron laineux du pommier, qui provoque la rupture de petites galles à la marge du chancre pendant les hivers froids. Le champignon du chancre vivace produit des conidies dans le chancre, et ces conidies infectent facilement les galles rompues à la marge du chancre, amorçant ainsi un autre cycle annuel d'extension du chancre. Les conidies sont les plus abondantes dans le verger par temps frais et humide en automne et en hiver.
  • Symptômes des fruits: Le chancre pérenne peut infecter les fruits et provoquer la pourriture des yeux de bœuf. La lésion de la pourriture des yeux de bœuf est circulaire, plate à légèrement enfoncée et apparaît brun clair à brun foncé avec un centre brun clair à brun clair. Le tissu pourri est ferme. Des masses de spores de couleur crème dans la zone cariée âgée peuvent apparaître. La pourriture des yeux de taureau provient généralement d'une infection des lenticelles sur la peau du fruit, mais la pourriture des yeux de taureau à l'extrémité de la tige est également fréquente sur les pommes Golden Delicious et Gala, en particulier sur les fruits des vergers avec refroidissement par évaporation ou irrigation sur les arbres. La pourriture des yeux de taureau à l'extrémité du calice a également été observée sur les fruits Golden Delicious.
  • Gestion: L'eau répand l'inoculum fongique et crée des conditions propices à l'infection des fruits. Par conséquent, il est recommandé d'éviter l'irrigation par aspersion et de limiter la durée du refroidissement au-dessus de l'arbre à la seule quantité nécessaire pour prévenir les coups de soleil. Les fongicides pré-récolte tels que Topsin M, Pristine ou Ziram appliqués près de la récolte comme application au sol réduisent la pourriture oculaire sur les fruits après la récolte. Une bonne couverture est importante pour l'efficacité de la pulvérisation de fongicide avant la récolte. Un bain de fongicide après la récolte avec Penbotec (pyriméthanil), Mertect (thiabendazole) ou Scholar Max (fludioxonil + thiabendazole) est efficace pour lutter contre la pourriture des yeux de Bull sur les pommes.
  • Ressources:
    • Bull’s eye rot visual guide, C. L. Xiao, page Web WSU-TFREC Pathology.
    • Directives pour le contrôle de la pourriture des yeux de bœuf chez les pommes, C. L. Xiao, fiche d'information WSU / USDA.
    • Bull’s eye rot treatment guidelines, WSU Crop Protection Guide for WA Tree Fruit, page Web, (recherche) 2015.
    • Espèces de Neofabraea associées à la pourriture des yeux de bœuf et aux chancres du pommier et du poirier dans le nord-ouest du Pacifique, T. D. Gariepy et al., Can. J. Plant Pathol. 27: 118-124, 2005.
  • Agent causal: Podosphaera clandestin (cerise) et P. leucotricha (pomme et poire)
  • Cultures affectées: Pommes, Poires (Anjou et Comice particulièrement sensibles) et Cerise
  • Description de la maladie: L'oïdium peut être trouvé sur les fleurs, les feuilles, les brindilles et les fruits. Les nouvelles pousses sont particulièrement sensibles, car le champignon hiverne dans les bourgeons. Le terminal entier peut être recouvert d'oïdium. Les feuilles développent généralement une croissance poudreuse gris-blanc caractéristique, souvent sur la face inférieure. Les jeunes feuilles infectées peuvent être recourbées et déformées. L'oïdium sur les jeunes feuillages réduit l'efficacité photosynthétique. Le feuillage infecté est cassant et peut être tué. Des fructifications fongiques brun foncé peuvent être vues au milieu de l'été, lorsque les tapis fongiques blancs deviennent bruns. Les fruits sont les plus sensibles pendant la période entourant la chute des pétales. Les fruits affectés présentent généralement un motif de roussissement en forme de filet dans les zones infectées. Lorsque les fruits sont infectés, la surface peut devenir rousse ou décolorée, et parfois naine.
  • La gestion:
    • Sélectionnez des variétés résistantes
    • Taillez et détruisez les pousses gravement infectées au fur et à mesure qu'elles apparaissent. Il est important de supprimer le début du printemps
      pousses infectées.
    • Pour la gestion des produits chimiques, voir le Guide de protection des cultures du WSU pour le programme de contrôle approprié.
    • L'oïdium et la tavelure sont généralement traités avec le même fongicide et le même moment.
  • Ressources:
    • Directives de gestion de l'oïdium du cerisier, article WSU-DAS, page Web, 2013.
    • AgWeatherNet, état du modèle et recommandations pour l'oïdium du cerisier, page Web.
    • La moisissure menace les cerises toute la saison, M. Hansen, Good Fruit Grower, février 2015.
    • Comment gérer la tavelure et le mildiou (pomme), R. Lehnert, Good Fruit Grower, avril 2011.
  • Agent causal: Phacidiopycnis washingtonensis (principal organisme de quarantaine d'exportation)
  • Cultures affectées: pomme et pommetier de Mandchourie
  • Description de la maladie: La pourriture grise est une maladie post-récolte affectant les pommes, mais elle prend naissance dans le verger. L’inoculum provient de tissus végétaux morts ou malades des pollinisateurs du pommetier «mandchou» dans les vergers affectés. Le champignon produit de petits points noirs (fructifications = pycnides) sur les rameaux, les branches d’arbres et les pommetiers de la «Mandchourie». Les organes de fructification contiennent des millions de spores infectieuses qui peuvent être propagées par la pluie, l'irrigation ou le refroidissement des arbres aux pommiers et aux fruits à proximité. Bien que l'infection des pommes se produise dans le verger, les symptômes de la pourriture des fruits se développent pendant le stockage ou au marché.
    Les chancres et le dépérissement des rameaux causés par P. washingtonensis ne sont pas courants sur les pommiers des vergers de pommiers commerciaux de l’État de Washington, mais les pommetiers pollinisateurs de la «Mandchourie» sont très sensibles. Une taille détaillée de ce pollinisateur est fortement recommandée pour réduire considérablement le potentiel infectieux dans les vergers commerciaux.
    Symptômes des fruits: La pourriture ponctuée peut apparaître sous la forme d'une pourriture de l'extrémité de la tige ou de l'extrémité du calice, ou les deux. Le tissu affecté est spongieux à ferme, ce qui n'est pas différenciable de la moisissure grise et n'est pas facilement séparable du tissu sain. La couleur des zones pourries varie du brun clair au brun foncé ou parfois au noir. La pourriture des taches est ainsi nommée en raison des taches brunes à noires avec des centres blancs à brun clair qui peuvent apparaître autour des lenticelles, en particulier sur les cultivars de pomme rouge.
  • La gestion:
    • Une taille détaillée du pommetier pollinisateur «Mandchourien» est fortement recommandée pour réduire considérablement le potentiel infectieux dans les vergers commerciaux. L'élimination des rameaux atteints de dépérissement et de chancres aidera à réduire l'inoculum du champignon dans le verger.
    • Étant donné que l'eau répand l'inoculum et crée un environnement favorable à la maladie, il est recommandé d'éviter l'irrigation par aspersion et de limiter le refroidissement au-dessus de l'arbre à la seule quantité nécessaire pour prévenir les coups de soleil.
    • Les fongicides pré-récolte tels que Ziram, Topsin M ou Pristine appliqués près de la récolte comme application au sol réduisent la pourriture des taches causée par P. washingtonensis. Une bonne couverture est importante pour l'efficacité des pulvérisations de fongicides avant la récolte.
    • Lutte post-récolte: Un bain de fongicide après récolte avec Penbotec (pyriméthanil) ou Scholar (fludioxonil) est très efficace pour contrôler cette maladie sur les pommes. Un trempage post-récolte avec Mertect (thiabendazole) est également efficace. Ces trois traitements fongicides post-récolte sont plus efficaces que les sprays fongicides pré-récolte.
  • Ressources:
    • Lignes directrices pour le contrôle de la pourriture des taches chez les pommes, C. L. Xiao, fiche d'information WSU / USDA.
    • Managing Quarantine-Significant Post Harvest Diseases in Pacific Northwest Apple and Pear Orchards, WSU Tree Fruit Extension Video, 2015.
    • Speck Rot, WSU Apples Disorders Guide, page Web.
    • Des recherches sur la pourriture sont en cours, G.Warner, Good Fruit Grower, février 2015.
    • Taille du pommetier «Mandchourien» pour le contrôle des maladies, vidéo Good Fruit Grower, 2014.
  • Agent causal: Sphaeropsis pyriputrescens (principal organisme de quarantaine d'exportation)
  • Cultures affectées: pommes et poires
  • Description de la maladie: Il s'agit d'une décomposition post-récolte avec son origine dans le verger. Découvert pour la première fois dans les poires d’Anjou, mais il a ensuite été déterminé à causer des problèmes plus graves dans les pommes. La pourriture de Sphaeropsis s'est produite sur Red Delicious, Golden Delicious, Fuji et Granny Smith. La source de l'inoculum est un tissu végétal malade ou mort dans les vergers affectés. Les chancres causés par S. pyriputrescens ne sont pas courants sur les pommiers des vergers de pommiers commerciaux, mais le pommetier de Mandchourie utilisé comme pollinisateur est très sensible. Sur «Mandchourie», il provoque le dépérissement des rameaux et des chancres. Le champignon infecte également le fruit du pommetier. Le champignon peut produire de petits points noirs (organes de fructification) qui se forment sur les brindilles et les branches d’arbres «mandchoues» infectées. Les organes de fructification contiennent des millions de spores qui servent d'inoculum à l'infection des fruits. La pluie, l'eau d'irrigation ou le refroidissement sur les arbres peuvent propager les spores vers les pommiers et les fruits voisins. Bien que l'infection des pommes se produise dans le verger, les symptômes de la pourriture des fruits se développent pendant le stockage ou au marché.
  • La gestion:
    • Une taille détaillée du pommetier pollinisateur «Mandchourien» est fortement recommandée pour réduire considérablement le potentiel infectieux dans les vergers commerciaux. L'élimination des rameaux atteints de dépérissement et de chancres aidera à réduire l'inoculum du champignon dans le verger.
    • Étant donné que l'eau répand l'inoculum et crée un environnement favorable à la maladie, il est recommandé d'éviter l'irrigation par aspersion et de limiter le refroidissement au-dessus des arbres à la seule quantité nécessaire pour prévenir les coups de soleil.
    • Les fongicides pré-récolte tels que Ziram, Topsin M ou Pristine appliqués près de la récolte comme application au sol réduisent la pourriture de Sphaeropsis causée par S. Pyriputrescens. Une bonne couverture est importante pour l'efficacité des pulvérisations de fongicides avant la récolte.
    • Lutte post-récolte: Un bain de fongicide après récolte avec Penbotec (pyriméthanil) ou Scholar (fludioxonil) est très efficace pour contrôler cette maladie sur les pommes. Un trempage post-récolte avec Mertect (thiabendazole) est également efficace. Ces trois traitements fongicides post-récolte sont plus efficaces que les sprays fongicides pré-récolte.
  • Ressources:
    • Managing Quarantine-Significant Post Harvest Diseases in Pacific Northwest Apple and Pear Orchards, WSU Tree Fruit Extension Video, 2015.
    • Lignes directrices pour le contrôle de la pourriture à sphaeropsis chez les pommes, C-L. Xiao, fiche d'information WSU / USDA.
    • Applications pré-récolte de fongicides pour le contrôle de la pourriture sphaeropsienne dans les pommes stockées, Y. K. Kim et C. L. Xiao, Plant Management Network, 2013.
  • Agent causal: Verticillium dahliae, un champignon introduit dans le centre de Washington et construit à des niveaux élevés dans le sol pendant la production de pommes de terre ou de menthe.
  • Cultures affectées: cerisiers et autres arbres fruitiers à noyau
  • Description de la maladie: Les jeunes arbres sont attaqués par les racines, pénétrant dans le xylème. Avec chaque année de croissance, le champignon bouche progressivement plus de xylème. L'arbre peut devenir submergé au cours de ses premières années et commencer à s'effondrer un ou deux échafaudages par an. Le jeune arbre peut rester légèrement en avance sur la progression de la maladie jusqu'à sa première récolte abondante. À ce stade, une croissance plus lente des arbres entraîne une progression plus rapide du champignon dans le xylème, conduisant à un flétrissement complet de l'arbre.
  • Gestion: C'est un champignon du sol très persistant. La meilleure gestion comprend:
    • … Maintenir la croissance du verger touché. Une bonne fertilité, un contrôle des mauvaises herbes et une irrigation peuvent aider les arbres à garder une longueur d'avance sur la progression de la maladie. La nouvelle production de bois est essentielle. Certaines mauvaises herbes favorisent une accumulation du champignon, mais pas l'herbe. Un bon contrôle des mauvaises herbes est donc important.
    • Le bois récemment mort ou mourant doit être enlevé rapidement pour éviter une accumulation de scarabée dans les zones touchées. Les coléoptères qui se nourrissent dans la zone touchée peuvent propager le champignon dans les zones non affectées.
  • Ressources:
    • Verticillium Wilt of Cherry, T. Smith, WSU Chelan-Douglas Co. Extension, page Web. (Consulté le 17/01/17).
    • Verticillium Wilt, M. Sunseri et D. A. Johnson, WSU Extension Bulletin # 1908, 2001.
    • Verticillium Wilt of Stone Fruit, WSU Crop Protection Guide for WA Tree Fruit - Special Programs, page Web, 2015.

Viral

Les virus sont des particules parasites submicroscopiques qui dépendent de leur hôte pour se reproduire. Les virus pénètrent dans les cellules vivantes, qui ne reconnaissent pas le virus comme un envahisseur. Les cellules hôtes utilisent une énergie précieuse pour aider les virus à se répliquer. Ils se propagent d'un hôte à l'autre de différentes manières. Les vecteurs peuvent être d'autres organismes (par exemple, des insectes) qui attrapent le virus et le transmettent aux plantes saines (exemple: les cochenilles et le petit virus de la cerise 2). Certains virus se propagent dans le pollen des plantes et d'autres par les graines de plantes à fleurs infectées par un virus. Les virus peuvent également être transmis par multiplication végétative des plantes (par exemple, bourgeonnement ou greffage), par greffage naturel des racines et par les nématodes.

L'une des choses les plus importantes à faire pour éviter les maladies virales est de sélectionner du matériel de plantation testé et certifié sans virus dans une pépinière commerciale réputée. Consultez la page Clean Plant Center of the Northwest pour obtenir des informations sur les virus, le matériel sans virus et les services de test. Visitez le site du National Clean Plant Network – Fruit Trees ici. Pour plus d'informations sur la façon dont les maladies virales se propagent, les tests de virus, une liste des virus potentiels, des symptômes et des modes de transmission possibles, consultez la page eXtension Apple Tree Virus.

Pour plus d'informations sur les tests de détection de virus, consultez: Test de virus sur ce site Web

Généralement, les virus de la pomme sont transmis par greffage. Le virus de la tache annulaire de la tomate est une exception, et il provoque la nécrose et le déclin de l'union de la pomme. Lorsque les arbres sont en bonne santé et qu'ils ont un porte-greffe sans virus, l'arbre restera généralement en bonne santé. Les arbres infectés du verger peuvent propager lentement les virus aux arbres adjacents par des greffes de racines naturelles (référence). Voici une liste des virus les plus courants affectant Apple. Notez que certains d'entre eux peuvent également affecter d'autres cultures et seront indiqués dans les descriptions. Une liste des principales maladies virales affectant la poire est répertoriée après la section pomme.

Virus de la mosaïque de la pomme

  • Agent causal: virus de la mosaïque de la pomme
  • Vecteur: Se propage par multiplication végétative, on ne pense pas qu'il se propage par les insectes ou le pollen. Il peut se propager par greffe de racine.
  • Cultures affectées: pommes, poire, prune, pêche
  • Description de la maladie: Des bandes pâles ou jaunâtres le long des nervures des feuilles apparaissent sur les feuilles de nombreux cultivars, au printemps. Les taches chlorotiques peuvent devenir nécrotiques plus tard dans la saison à cause du soleil et de la chaleur, et les feuilles peuvent tomber tôt. Toutes les variétés de pommes sont sensibles, mais «Golden Delicious», «Jonathan» et «Granny Smith» sont très sensibles. Relative à Virus de la tache annulaire nécrotique de Prunus (PNRSV). Les fruits peuvent être petits ou déformés. Une perte de récolte peut survenir, selon le cultivar. Les poires sont asymptomatiques.
  • Gestion: Transmis par le bourgeonnement et le greffage avec des arbres infectés. Utilisez du matériel de plantation certifié testé et exempt de virus pour propager les arbres. Les arbres et les racines touchés doivent être enlevés et détruits.
  • Ressources:
    • Virus de la mosaïque de la pomme, manuel de gestion des maladies végétales du nord-ouest du Pacifique, page Web. (Consulté le 17/01/17).
    • Virus de la mosaïque de la pomme, E. V. Podleckis, et. al., page Web eXtension, 2011. (Consulté le 17/01/17).
    • Apple Mosaic, page Web IPM de l'Université de Californie. (Consulté le 17/01/17).

Nécrose et déclin de l'union de la pomme (AUND)

  • Agent causal: virus de la tache annulaire de la tomate (TmRSV),
  • Vecteur: disséminé par les nématodes Dagger, Xiphinema americanum (sensu lato).
  • Cultures affectées: pomme, pêche, nectarine, pruneau
  • Description de la maladie: Les arbres greffés avec des variétés fruitières résistantes au TmRSV et des porte-greffes tolérants à ce virus ont un problème avec cette maladie (par exemple, «Delicious» / MM.106). Un porte-greffe tolérant peut héberger la maladie mais ne pas en souffrir. Lorsque les arbres infectés sont en âge de porter, le débourrement peut être retardé, les feuilles peuvent être petites et clairsemées et vert pâle. La croissance des pousses est réduite. La séparation de l'union du greffon peut survenir lors d'infections sévères. La mort des arbres peut survenir. Sous l'écorce près de l'union, il y a une ligne nécrotique distincte. Le greffon est spongieux et de couleur orange. Avec des vents forts, il est possible que le sommet de l'arbre se brise au niveau de l'union du greffon. Le virus est présent dans les mauvaises herbes à feuilles larges des vergers (p. Ex. Les pissenlits) et se propage aux arbres par les nématodes. Les hôtes de ce virus comprennent les arbres fruitiers et ornementaux, les légumes et les mauvaises herbes. L'AUND est causé par des unions de greffon incompatibles impliquant un greffon résistant greffé sur un porte-greffe sensible mais tolérant.
  • Gestion: Utiliser des porte-greffes sans virus et résistants aux nématodes. Cultivez des arbres dans des sites sans antécédents de maladie et qui ont de préférence été fumigés avant la plantation pour lutter contre les nématodes. Utiliser des herbicides à feuilles larges pour lutter contre les mauvaises herbes.
  • Ressources:
    • Apple (Malus spp.) Union Necrosis and Decline, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, page Web. (Consulté le 17/01/17).
    • Apple Union Necrosis and Decline, A. R. Biggs, page Web eXtension, 2011. (Consulté le 17/01/17).
    • Apple Union necrosis and déclin, page Web IPM de la Michigan State University. (Consulté le 17/01/17).

Virus latents dans Apple

Les virus latents vivent dans leur plante hôte sans provoquer de symptômes. Lorsqu'un greffon infecté par le virus est greffé sur un porte-greffe sensible, le virus est transmis. (Trois virus latents courants chez le pommier sont: le virus de la tache chlorotique du pommier (ACLSV), le virus de la piqûre de la tige du pommier (ASPV) et le virus du rainurage de la tige du pommier (ASGV). Ils peuvent survenir individuellement ou ensemble, et peuvent causer des maladies dans d'autres cultures fruitières. Ils ne sont pas autant un problème dans la production commerciale de pommes.

Tache chlorotique de la pomme (ACLSV)

  • Agent causal: virus de la tache chlorotique du pommier (ACLSV)
  • Vecteur: aucun greffon connu n'est transmissible.
  • Cultures affectées: pomme, pommetier, poire.
  • Description de la maladie: De nombreux cultivars de pommetier sont affectés par la tache chlorotique du pommier. Certains nouveaux porte-greffes tolérants au froid et résistants au feu bactérien sont hypersensibles à un ou plusieurs virus latents. Ce virus provoque une mosaïque en forme d'anneau de poire et a été trouvé dans toutes les espèces de fruits à pépins et à noyau. Les symptômes foliaires comprennent: des taches chlorotiques, une distorsion et un rabougrissement.
  • Gestion: Utilisez uniquement du matériel végétal certifié sans virus.
  • Ressources:
    • Maladies virales latentes du pommier, manuel de gestion des maladies végétales du nord-ouest du Pacifique, page Web. (Consulté le 17/01/17).
    • Virus latents d'Apple, IPM de l'Université d'État du Michigan, page Web. (Consulté le 17/01/17).

Virus de la piqûre de la tige de la pomme (ASPV)

  • Agent causal: virus de la piqûre de la tige de la pomme (ASPV)
  • Vecteur: aucun greffon connu n'est transmissible.
  • Cultures affectées: pomme, pommetier, poire.
  • Description de la maladie: Lorsqu'un porte-greffe sensible (par exemple, un nouveau porte-greffe résistant au froid et résistant au feu bactérien) a un greffon infecté greffé, des réactions d'hypersensibilité peuvent se produire, y compris une courbure vers le bas des feuilles et des piqûres et un affaiblissement du porte-greffe.
  • Gestion: Utilisez uniquement du matériel végétal certifié sans virus.
  • Ressources:
    • Maladies virales latentes du pommier, manuel de gestion des maladies végétales du nord-ouest du Pacifique, page Web. (Consulté le 17/01/17).
    • Virus latents d'Apple, IPM de l'Université d'État du Michigan, page Web. (Consulté le 17/01/17).

Virus de rainurage de la tige de pomme (ASGV)

  • Agent causal: virus du rainurage de la tige de la pomme (ASGV)
  • Vecteur: aucun greffon connu n'est transmissible.
  • Cultures affectées: pomme, pommetier.
  • Description de la maladie: porte-greffes de M. sylvestris Le «crabe de Virginie» peut développer un déclin de la pomme et une ligne nécrotique brune au niveau du greffon lorsqu'il est infecté, une rupture complète de l'arbre peut se produire au niveau de la greffe. Le tissu de scion au-dessus de l'union du greffon peut gonfler. Certains nouveaux porte-greffes tolérants au froid et résistants au feu bactérien sont hypersensibles à un ou plusieurs virus latents.
  • Gestion: Utilisez uniquement du matériel végétal certifié sans virus.
  • Ressources:
    • Maladies virales latentes du pommier, manuel de gestion des maladies végétales du nord-ouest du Pacifique, page Web. (Consulté le 17/01/17).
    • Virus latents d'Apple, IPM de l'Université d'État du Michigan, page Web. (Consulté le 17/01/17).

Maladie du froissement vert pomme

  • Agent causal: Les arbres atteints de la maladie du froissement vert sont infectés par le virus de la piqûre de la tige de la pomme (ASPV), le virus de la rainure de la tige de la pomme (ASGV) et le virus de la tache chlorotique de la pomme (ACLSV), mais on ne sait pas qui sont responsables de la maladie.
  • Vecteur: inconnu
  • Cultures affectées: Apple.
  • Description de la maladie: Les fruits développent des dépressions qui deviennent plus sévères à mesure que le fruit mûrit. Des fruits déformés peuvent apparaître sur un ou deux membres. Il n'y a pas de symptômes foliaires.
  • Gestion: Utilisez uniquement du matériel végétal testé contre les virus et exempt de tous les virus connus.
  • Ressource:
    • Apple Green Crinkle Disease, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, page Web. (Consulté le 17/01/17).

Virus de la pomme plate

  • Agent causal: virus de la feuille de râpe du cerisier (CRLV).
  • Vecteur: nématodes dague, Xiphinema americanum Peut également se propager à travers le bois de bourgeons contaminé pendant la propagation.
  • Cultures affectées: pomme, cerise
  • Description de la maladie: Les fruits de la pomme s'aplatissent des côtés de la tige et du calice du fruit. L'enroulement des feuilles à partir de la nervure médiane peut se produire dans les variétés infectées (par exemple, «Red Delicious»). La maladie se propage d'arbre en arbre par les nématodes du sol. Ce virus peut se déplacer entre les plantations de cerisiers et de pommes. Les pommiers plantés sur des sites qui avaient auparavant des cerisiers affectés par le CRLV seront infectés. De nombreuses mauvaises herbes du verger servent d'hôte. Les symptômes de la pomme plate sont plus graves chez «Red Delicious» et les cultivars apparentés.
  • Gestion: Utilisation de matériel végétal testé et exempt de virus. Retirer les arbres infectés dès l'apparition des symptômes. La fumigation des sites de replantation peut retarder le développement de la maladie, contrôler le vecteur nématode.
  • Ressource:
    • Flat Apple Disease, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, page Web. (Consulté le 17/01/17).

Virus de l'anneau de Russet

Ce virus est présent dans les pommes «Golden Delicious» et «Newtown». Les symptômes sont des anneaux de zones roussies sur la peau du fruit. Se développe davantage pendant les saisons de croissance fraîches. Ne peut contrôler qu'en utilisant du matériel de pépinière sans virus. Voir les maladies du marché des pommes, des poires et des coings, C. Pierson et. Al. et le Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook pour plus d'informations sur cette maladie virale.

Virus Star Crack

Les variétés «Golden Delicious» et «Gravenstein» du Pacifique Nord-Ouest sont sensibles. Les fruits affectés sont déformés et des fissures peuvent se développer n'importe où. Du tissu ressemblant à du liège se forme à la surface du fruit sur des fissures cicatrisées. Doit utiliser des bourgeons et des plants de pépinière exempts de virus pour lutter contre cette maladie. Voir les maladies du marché des pommes, des poires et des coings, C. Pierson et. Al. and the Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook for more information about this virus disease.

Pear Stony Pit Virus

  • Causative agent: unknown
  • Vector: None known
  • Crops affected: Pears. The Bosc pear variety is highly susceptible to this virus. It can also be found in d’Anjou and Forelle. Bartlett is a symptomless carrier.
  • Disease description: The pits appear to be cone-shaped. Numerous pits can develop in the fruit, giving it a distorted appearance. Cells at the base of the pits develop hard, stone-like masses. Transmitted by budding, grafting, and root cuttings. Associated with Apple Stem Pitting Virus (ASPV).
  • Management: Use virus-free planting material, remove infected trees
  • Resources:
    • Pear Virus Diseases, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).
    • Market Diseases of Apples, Pears, and Quince, C. Pierson, et. al., Agriculture Handbook #376, 1971.

Pear Stem Pitting Virus

  • Causative Agent: Apple Stem Pitting Virus (ASPV)
  • Vector: graft transmissible
  • Crops affected: Pears
  • Disease description: The Apple stem pitting virus causes infection in some pear cultivars, even though symptoms are not seen. There are longitudinal grooves on the xylem under the bark near the lower stem when tree is infected. Ridges form on the inner bark also.
  • Management: Use virus-free planting material
  • Resource:
    • Latent apple virus diseases, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).

Pear Red Mottle Disease

  • Causative Agent: Apple Stem Pitting Virus (ASPV or very closely related)
  • Vector: none known, graft transmissible
  • Crops affected: Pears
  • Disease description: Symptoms are easy to see in late summer and fall. Dark red spots near finer leaf veins appear.
  • Management: Use scions and rootstocks that are virus-free
  • Resource:
    • Pear Vein Yellows, Red Mottle and Sooty Ringspots, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).

Pear Vein Yellows Virus

  • Causative Agent: Apple Stem Pitting Virus (ASPV or very closely related)
  • Vector: not known
  • Crops affected: Pears
  • Disease description: Smaller secondary leaf veins are yellow in color. Along veins there may also be flecking, red mottling and necrotic spots it has been reported that symptoms are more pronounced when the weather is cool. Trees that are infected may have reduced vigor compared to healthy trees.
  • Management: Use scions and rootstocks tested and virus-free.
  • Resource:
    • Pear Vein Yellows, Red Mottle and Sooty Ringspots, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 10/14/16).

Pear Necrotic Spot

  • Causative Agent: Apple Stem Pitting Virus (ASPV strain of the same filamentous virus)
  • Vector: not known, graft transmissible
  • Crops affected: Pears
  • Disease description: Circular chlorotic spots 2-3 mm in diameter on leaves in early summer. Spots will turn deep red or black. Trees may shed leaves prematurely and have a decreased yield. Fruit show no symptoms for most cultivars.
  • Management: Use only virus-free certified planting material
  • Resource:
    • Latent apple virus diseases, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 10/14/16).

Apple Stem Grooving Virus (ASGV) and Apple Chlorotic Leaf Spot Virus (ACLSV)

These are both major viruses affecting pear. The summary descriptions are listed above under Latent Apple Viruses. Additional information can be found in this research article:

Effect of thermotherapy on elimination of apple stem grooving virus and apple chlorotic leaf spot virus for In-vitro-cultured pear shoot tips, L. Wang, et. al., HortScience, 41(3):729-732. 2006.

Little Cherry Disease

  • Causative agent(s): Little cherry virus 1 (LChV1), Western X phytoplasma (WX), Little cherry virus 2 (LChV2))
  • Vector(s):
    • (LChV1)-mode of transmission unknown, can be spread through propagation usually found in combination with (LChV2) or WX
    • (LChV2)-transmitted by apple mealybug [Phenacoccus aceris (Signoret)] and grape mealybug [(Pseudococcus maritimus (Ehrhorn)]
    • Western X phytoplasma (WX)- transmitted by various leafhopper species. Can occur in cherries, peaches, and nectarines.
  • Crops affected: Sweet cherry ornamental flowering cherries and sour cherry can be symptomless carriers.
  • Disease description: Cherries are small, have poor color and flavor. There is delayed ripening in fruit. Symptomless trees can serve as a reservoir. It can pass from an infected to an adjacent healthy tree by root grafting
  • Management: Use virus-free planting material. Remove and destroy infected trees. Remove suckers from ornamental flowering cherry trees. There is no evidence that little cherry disease is spread pollen, seed or by pruning.
  • Resources:
  • Webpages
    • Little Cherry Disease, WSU Tree Fruit Research and Extension Center, webpage.
    • Little Cherry Disease, Clean Plant Center Northwest, webpage.
  • Presentations
    • Developing a management strategy for Little Cherry Disease, A. Bixby-Brosi, et. al., WSU Tree Fruit Research and Extension Center, pdf, 2014.
    • Little cherry disease: Small fruit, poor taste, bad business, K. Eastwell, WSU, Mid-Columbia Cherry Day, February, 2014.
    • Little cherry virus 2-Facts and controls, Fruit Tree Clean Plant Network, WSU-IAREC, pdf.
  • Publications
    • Field guide to sweet cherry diseases in Washington, K. Eastwell, et. al., WSU EB 1323E, p.17, 2005.
    • Little Cherry Disease Fact Sheet, WSU-IAREC.
  • WTFRC Reports
    • Developing a management strategy for Little Cherry Disease, K. Eastwell et al., 2013.
  • Trade Articles
    • WSU team taking on cherry disease, G. Warner, Good Fruit Grower, May, 2015.
    • Remove cherry virus infected trees quickly, G. Warner, Good Fruit Grower, May, 2015.
    • Know your enemy: Little cherry disease, M. Hansen, Good Fruit Grower article and video, February, 2014.
    • Quick test for little cherry virus, Good Fruit Grower, July, 2014.
    • Living with cherry diseases, M. Hansen, Good Fruit Grower, March, 2013.

Western X Disease

  • Causative Agent: Candidatus Phytoplasma pruni
  • Vector: Leafhoppers (Colladonus geminatus) also transmitted by budding or grafting
  • Crops affected: Cherry
  • Disease description: Fruit are small and pointed, and pale in color. Fruit has a bitter taste. Affected fruit is often in one area of the tree, while the rest of the tree has normal fruit. Trees on Mazzard rootstock can show symptoms for years and not die trees on Mahaleb rootstock are quite susceptible, and usually die within a few years or less. Between the scion and rootstock, a dark line may occur under the bark with pits and grooves.
  • Management: Spray trees to kill vectors, then remove trees. If many trees are infected, removing them may not be economically advisable, as healthy looking fruit can still be produced. Manage nearby ornamental hosts including choke cherry and bitter cherry. Treat orchard for leafhopper, and weeds that harbor leafhoppers.
  • Resources
    • Cherry & Prunus X Disease, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).
    • Identifying Choke Cherry-Source of X Disease, A. Eaton, fact sheet, University of New Hampshire, webpage, 2014. (Accessed: 1/17/17).

Cherry Leaf Roll Virus: (Cherry Decline)

  • Causative Agent: Cherry leaf roll nepovirus
  • Vector: spread by use of infected budwood, and root grafting may be transmitted by pollen also.
  • Crops affected: Cherry
  • Disease description: Flowering is delayed. Leaf margins may roll upward, as if wilted. Leaves in some cultivars may turn a purple-red color early in the season, and light green spots may appear in others. Fruit is small, and ripens late. Shoot dieback can occur. Tree decline occurs more quickly if trees are simultaneously infected with Prune Dwarf Virus (PDV) and Prunus Necrotic Ringspot Virus (PNRSV).
  • Management: Remove infected trees. Apply herbicide to the freshly cut stump of removed trees. Use only virus tested and virus free planting material.
  • Resources:
    • Virus-induced cherry decline, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).
    • Cherry leaf roll resources, Clean Plant Center Northwest, webpage with links to Disease fact sheets.
    • Field guide to sweet cherry diseases in Washington, K. Eastwell, et. al., WSU EB 1323E, p.13.

Cherry Mottle Leaf Virus

  • Causative Agent: Cherry Mottle Leaf Virus
  • Vector: Microscopic scale mite (Eriophyes inaequalis) spread by budding or grafting.
  • Crops affected: Cherry, especially Bing and Napoleon (Royal Ann) Van, Rainier, and Lambert are symptomless carriers.
  • Disease description: Trees on the edge of orchard are usually infected first. Leaves on affected trees may be distorted, puckered, with irregular mottling that is light green to yellow in color. Fruit set of infected trees is reduced and fruits may lack flavor besides ripening late and being small. Terminal shoot growth is stunted.
  • Management: Use virus free planting material. Remove infected trees to prevent spread of the virus. Destroy wild cherry trees near commercial orchards.
  • Resources
    • Field guide to sweet cherry diseases in Washington, K. Eastwell, et. al., WSU EB 1323E, p.14.
    • Cherry mottle leaf virus, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).

Cherry Twisted Leaf

  • Causative Agent: Cherry twisted leaf virus
  • Vector: Spread by budding and grafting no known vectors
  • Crops affected: Cherry. Bing and Rainier are susceptible cultivars.
  • Disease description: Leaves twist downward and to the side, and remain small. Tissue sections on the underside of midrib and veins on leaf die. Older trees of medium vigor tend to show greater symptom severity.
  • Management: Use virus free planting material. Remove infected trees when symptoms appear. Choke cherry stands near commercial orchards should be removed.
  • Resources:
    • Field guide to sweet cherry diseases in Washington, K. Eastwell, et. al., WSU EB 1323E, p.16.
    • Cherry twisted leaf, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).

Cherry Rasp Leaf Virus

  • Causative Agent: Cherry rasp leaf virus
  • Vector: spread by dagger nematodes (Xiphenema americanum) grafting dandelion and red raspberry are host plants for the virus.
  • Crops affected: Cherry
  • Disease description: The spread of disease in a tree or orchard is usually slow, and causes flat apple on apple trees. Lumps or growths form on the underside of leaves between veins. Leaves may fold and distort, and surface texture becomes rough. Fruit production is reduced in infected trees. Young trees and branches that are severely affected will die.
  • Management: Use virus free planting material. Remove infected trees. Pre-plant fumigation for nematodes.
  • Resources:
    • Field guide to sweet cherry diseases in Washington, K. Eastwell, et. al., WSU EB 1323E, p.15.
    • Cherry rasp leaf, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).

Necrotic Rusty Mottle

  • Causative Agent: Necrotic rusty mottle virus
  • Vector: Spreads through infected bud wood vector is unknown
  • Crops affected: Cherry, all cultivars are susceptible
  • Disease description: More severe symptoms may occur in cool springs. Spots and areas of dead tissue appear on leaves around 3-6 weeks after bloom. Severely decayed leaves will drop. Buds at the ends of shoots do not open or swell and will die. Bark of infected trees may have shallow areas of decay with associated wound gumming. Infected trees may die in as few as two years.
  • Management: Remove infected trees Use virus-free planting material. Some pollinizing cultivars are symptomless hosts.
  • Resources:
    • Field guide to sweet cherry diseases in Washington, K. Eastwell, et. al., WSU EB 1323E, p.18.
    • Necrotic rusty mottle, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).

Prunus Necrotic Ringspot

  • Causative Agent: Prunus necrotic ringspot virus (PNRSV)
  • Vector: Spreads by infected pollen transmitted by budding and grafting
  • Crops affected: Most Prunus species including sweet cherry, sour cherry, peach, almond, rose, etc.
  • Disease description: Leaf and bloom development may be delayed in the spring for infected trees. Leaf symptoms usually consist of a few rings or chlorotic areas that can develop into necrotic spots and a shot-hole or tattered appearance later. The disease is associated with reduced fruit growth, yield, and delayed fruit maturity. Large areas of bark on the tree may die and produce wound gumming. Susceptibility of infected trees to winter injury is increased.
  • Management: Use virus free planting material.
  • Resource:
    • Prunus necrotic ringspot, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).

Cherry Rugose Mosaic

  • Causative Agent: Prunus necrotic ringspot virus
  • Vector: Grafting, seeds, and pollen from infected trees spread this disease.
  • Crops affected: Cherry
  • Disease description: Turned up leaf tips and delayed fruit maturity (up to 7-10 days) occur with this virus. Leaf symptoms include brown necrotic spots which drop out, giving leaves a shot-holed appearance.
  • Management: Remove infected leaves before bloom. Use virus-free planting material and scion wood.
  • Resources:
    • Field guide to sweet cherry diseases in Washington, K. Eastwell, et. al., WSU EB 1323E, p.19.
    • Necrotic ringspot, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).

Rusty Mottle

  • Causative Agent: Rusty mottle virus
  • Vector: Spread by infected budwood. No known vector.
  • Crops affected: Cherry
  • Disease description: Older leaves turn a mottled yellow, symptoms appear first in lower center of tree. Two-three weeks before harvest rusty yellow leaves drop, removing 30-70% of tree’s leaves. Infected trees will have reduced vigor and some main limbs may die back.
  • Management: Remove diseased trees when found. Plant virus-free trees.
  • Resources
    • Field guide to sweet cherry diseases in Washington, K. Eastwell, et. al., WSU EB 1323E, p. 20.
    • Necrotic rusty mottle, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).

Prune Dwarf Virus

  • Causative Agent: Prune dwarf virus
  • Vector: Spread by budding, grafting, seeds and pollen
  • Crops affected: Sweet cherry and Sour cherry
  • Disease description: Sweet cherry leaves may be mottled, show yellow rings, have shot-holes, or have no symptoms. They may be longer and narrower than usual. In trees 25 years old or older, there may be more blind wood in infected trees.
  • Management: Use virus-free trees Rogue out and replant young, infected trees
  • Resources
    • Field guide to sweet cherry diseases in Washington, K. Eastwell, et. al., WSU EB 1323E, p. 21.
    • Prune dwarf virus, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).

Peach Mosaic Virus

  • Causative Agent: Peach Mosaic Virus
  • Vector: unknown
  • Crops affected: peach
  • Disease description: Leaves develop chlorotic patterns in the early season. Spots become necrotic and fall out leaving a shot-hole appearance. Fruit will show symptoms of a rough and bumpy surface. Fruit size is reduced.
  • Management: Use virus tested, virus-free planting material
  • Resource:
    • Peach mosaic virus, Clean Plant Center Northwest, webpage.

Prune Dwarf Virus

  • Causative Agent: Prune dwarf virus (PDV)
  • Vector: Spread by infected pollen Transmitted by budding and grafting and by seed
  • Crops affected: Sweet Cherry, Sour Cherry, Italian prune
  • Disease description: Leaves on sweet cherry trees are longer and narrower with the virus. Symptoms may only show on one branch or section of an infected tree. Leaves may show chlorosis, necrosis, leaf distortion and stunting.
  • Management: Use virus tested and virus free bud wood and rootstocks.
  • Resource:
    • Prune dwarf virus, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).

Prunus Stem Pitting (also called prune brownline and constriction disease)

  • Causative Agent: Tomato ringspot virus
  • Vector: Dagger nematodes (Xiphinema spp.) transmit the disease from weeds to trees, seeds (e.g. dandelion) can spread the virus over long distances. Spread through grafting and budding of infected plant tissue.
  • Crops affected: All stone fruit species, and it is found in broadleaf weeds such as dandelion
  • Disease description: Leaves cup upward along middle, turn shades of yellow to red, and fall from tree early. Symptoms result from girdling of the trunk. Tissue at the graft union may die and tree breakage can occur under high winds. Trees that are infected may produce many small fruit, which will ripen early and drop. Affected trees may die within two years of leaf symptom expression.
  • Management: Use virus tested, certified virus free trees. If nematodes are found, fumigation can be considered. Control broadleaf weeds.
  • Resources:
    • Prune and Plum Viruses, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).
    • Prunus Stem Pitting, Pennsylvania State Extension, webpage. (Accessed: 1/17/17).

Plum Pox Virus (Sharka)

  • Causative Agent: Plum pox polyvirus (PPV)
  • Vector: transmitted by aphids can be spread through infected bud and nursery stock. Virus can spread by root grafting.
  • Crops affected: All Prunus species including apricot, plum, peach, latent in cherry trees.
  • Disease description: Serious virus of stone fruit with potential to devastate production. On plum, pale green spots and rings or lines appear on the leaves Rings and spots can occur on the fruit, as well as sunken lesions. Peach leaf symptoms appear as chlorotic bands along veins, and twisting. Rings and spots appear on peach fruit. Various common weeds are hosts (e.g. white clover). Fruit from infected trees lack flavor, may mature early and often drop prematurely. Tree roguing should include roots.
  • Management: Use propagative material that has been tested and is known to be virus free.
  • Resources:
    • Plum pox virus, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).
    • Plum Pox, Pennsylvania State Extension, webpage. (Accessed: 1/17/17).
    • Plum pox disease of stone fruits, M. Fuchs, et. al., Fact Sheet, Cornell University, 2008. (Accessed: 1/17/17).
    • Plum Pox, Fact Sheet, USDA APHIS, 2012. (Accessed: 1/17/17).

WSU Resources

  • Impact of viruses on cherry fruit size, D. Villamor and K. Eastwell, pdf presentation, WSU, Clean Plant Center Northwest, 2014.
  • Little cherry disease: Small fruit, poor taste, bad business, K. Eastwell, Mid-Columbia Cherry Day, Feb. 6th, pdf presentation, 2014.
  • Tips for Effective tree removal – Controlling virus diseases in the Orchard, Clean Plant Center Northwest, pdf presentation, 2013.
  • Little cherry virus 2-Facts and controls, T. Smith and K. Eastwell, pdf presentation.
  • Little Cherry Disease page, WSU Tree Fruit Research and Extension Center.
  • Clean Plant Center of the Northwest, webpage.
  • ELISA Virus Testing Lab, Clean Plant Center Northwest, webpage.
  • Scionwood Sources, Western WA Tree Fruit Alternative Fruits webpage with links.
  • Virus-tested fruit/nut tree varieties available, Clean Plant Center Northwest, pdf list, 2015.
  • Optimizing virus detection using the power of attraction, T. Reddout, WSU-CAHNRS Blog, 2011.

Virus Research Reports

  • Developing a Management Strategy for Little Cherry Disease, K. Eastwell, et al, WTFCR report, 2013.
  • Evaluating a Universal Plant Virus Microarray for Virus Detection, K. Eastwell, et al., WTFRC report, 2013.
  • Current Research Report, Virus and Virus-like diseases of fruit trees, small fruits, and grapevines, Western Association of Agricultural Experiment Station Directors, webpage, 2012. (Accessed: 10/14/16).

Extension Resources

  • Field Guide to Sweet Cherry Diseases, K. Eastwell, et. al., WSU EB 1323E, 2005.
  • Apple Tree Viruses, A. R. Biggs, eXtension, 2014. (info on how viruses are spread, table showing virus group, symptoms, transmission). (Accessed: 10/14/16).
  • National Clean Plant Network-Fruit Trees (Accessed: 10/14/16).

Trade Articles About Viral Diseases

  • WSU team taking on cherry disease, G. Warner, Good Fruit Grower, May, 2015.
  • Remove cherry virus infected trees quickly, G. Warner, Good Fruit Grower, May, 2015.
  • Know your enemy: Little cherry disease, M. Hansen, Good Fruit Grower article & video, February, 2014.
  • Quick test for little cherry virus, Good Fruit Grower, July, 2014.
  • Living with cherry diseases, M. Hansen, Good Fruit Grower, March, 2013.
  • Little Cherry disease is spreading, M. Hansen, Good Fruit Grower, November, 2013.
  • Pox resistant plum registered, G. Warner, Good Fruit Grower, July, 2010.
  • Vexing Viruses in Stone Fruit, A-M. Jeffries, Growing Produce, February, 2010.

Technical Articles About Select Viral Diseases

Other Diseases Caused by Phytoplasmas and Viroids

Apple Rubbery Wood

  • Causative Agent: unconfirmed graft-transmissible agent, perhaps phytoplasma.
  • Vector: None known
  • Crops Affected: Apple
  • Disease Description: Abnormal flexibility of stems and branches. Reduced growth, vigor, and yield. On ‘Gravenstein’, 2-3 year old limbs and shoots will have a flattened appearance. Diseased limbs are more brittle.
  • Management: Use virus tested, certified virus free trees
  • Resource:
    • Apple rubbery wood and flat-limb disease, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).

Apple Scar Skin Viroid and Dapple Apple

  • Causative agent: Apple scar skin viroid
  • Vector: unknown it can spread through seeds, infected tools, and possibly spread by root grafts
  • Crops affected: Apple, Pear (a symptomless carrier)
  • Disease description: Many cultivars of apple and pear do not exhibit disease symptoms. Affected fruit have small circular spots near the calyx, which increase in size as the fruit matures. In severe cases, the circular patches become brown and necrotic. Fruit from infected trees are typically smaller than those on healthy, uninfected trees.
  • Management: Use virus tested and virus-free certified planting material. Disinfest contaminated pruning tools.
  • Resource:
    • Apple scar skin and dapple apple, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).

Pear Blister Canker Viroid

  • Causative agent: pear blister canker viroid
  • Vector: unknown
  • Crops affected: Pear
  • Disease description: In the spring, small blisters erupt on the bark of one and two year old shoots. Cracks associated with these blisters can lead to premature tree death. Older trees that survive are generally smaller and may have fewer flower buds develop than uninfected healthy trees.
  • Management: Use virus tested and virus-free certified planting material.
  • Resources:
    • Pear blister canker, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17)

Pear Decline

  • Causative Agent: Phytoplasma organism (Candidatus Phytoplasma pyri)
  • Vector: Pear psylla, or by grafting infected material to healthy trees
  • Crops affected: Pears
  • Disease description: The roots of infected trees serve as a pathogen reservoir. Trees may experience a quick or slow decline that may be rootstock and stress related. Trees may wilt and die in a few weeks or lose vigor over several years where the leaves may roll and turn red, and foliage becomes sparse. Leaves may drop prematurely.
  • Management: Use resistant or tolerant rootstocks. Maintain good tree vigor with proper management. Remove infected trees and roots from orchards. Control pear psylla in trees.
  • Resources:
    • Pear Decline, Pacific Northwest Plant Disease Management Handbook, webpage. (Accessed: 1/17/17).
    • Pear Decline, University of California- Davis IPM webpage. (Accessed: 1/17/17).

The Disease Process

Plant diseases can only develop when three things occur at the same time creating the “disease triangle.” The disease causing pathogen, the right environment, and an entry way into a host plant are the three elements that all need to be present at the same time for disease to occur. Minimizing the influence of any of the three components can reduce the severity of the disease. Some of the bacterial and fungal diseases that afflict fruit trees in our area start to grow and spread in the spring when rain showers and temperatures increase, with just the right windows of time for incubation, spreading bacterial cells and fungal spores to sensitive new leaves and flowers (examples: fire blight, scab). Insect pests, and environmental stresses like wind, hail, sun, or excessive rain can provide pathogens an opportunity to infect the tree through openings in tree bark, leaf and fruit tissues.

General Control Tactics

Selection of Varieties & Rootstocks

Select disease-resistant fruit tree varieties/rootstocks for your location and growing conditions. Also, buy certified virus-free trees from reputable nurseries. See the Clean Plant Center of the Northwest page for information on viruses, virus-free materials and testing services.

Monitoring

Plant protection involves treating healthy plants before they become diseased, and disease prevention is essential to preserving fruit quality. Monitor trees for signs of disease throughout the year. Integrated pest management (IPM), is a multi-tactic approach to managing, among other pests, plant diseases. Disease management techniques include cultural, biological, and chemical methods, and allowing low, non-damaging levels of a problem. Chemical or biological methods can be used to control insects that cause diseases (examples: sooty molds caused by secretions from aphids and pear psylla). Cultural sanitation methods include pruning out infected twigs and limbs, removing and destroying the debris (examples:, burning or composting) so it won’t re-inoculate the trees.

DSS Tools

Use decision support systems and tools like the WSU-DAS Cougar Blight model for fire blight to know when the disease is very likely to occur during bloom, if fire blight is already in your orchard. Additional information about fire blight can be found on the Chelan-Douglas County Cougar Blight webpage.


Voir la vidéo: Cours de taille - Comment rajeunir un poirier!