Ipomée grimpante - Semer, planter, entretenir, une fiche

Ipomée grimpante - Semer, planter, entretenir, une fiche

L’Ipomée est une plante grimpante flamboyante et volubile !

Généreuse en fleurs, sans trop et associée à de nombreuses feuilles cordiformes (en forme de coeur) cette ipomée est également une plante volubile. En effet, l’ipomée forme des lianes généreuses qui s’entourent autour d’un support ou tuteur. Elle a en plus la belle idée d’etre résitante aux sécheresses et au froid, dans une certaine mesure. Cette Ipomée est une plante vivace et grimpante. ses feuilles en forme de coeur lui confère une beauté particulière.

Type de plante

Port : plante grimpante
Résistance au froid : Plante semi-rustique

Nom botanique :

Ipomaea indica

Particularité

• Résistance au froid : -8 C°
• L’Ipomée est « facile » mais elle aime une terre riche, il faudra faire régulièrement quelques apports de fumier composté (compost ou matières organiques).

Avantages au jardin

• Durée de sa floraison l’ipomée est belle tout l’été !
• Feuillage esthétique et fleurs vives.

Description de l’ipomée vivace grimpante

L’ipomée, comme il est dit plus haut en introduction, est une très grande liane qui produit de magnifique fleurs bleu intense en corolle, au coeur couleur magenta. Elle peut atteindre 12 mètres de longueur.

L’info du jardinier

Ses fleurs s’ouvrent le matin, elles évoluent en couleur tout au long de la journée et se ferment ou se fanent le soir.

L’ipomée réclame un sol frais, bien drainé, et riche. Elle est réistante au froid et aussi à la sécheresse. Dans les région froide, considérez que cette plante est annuelle car elle ne résistera pas à des températures trop basses, protéger son pied ne suffura pas.

Les protéger pendant l’hiver ? Il vaut mieux plutôt récupérer les graines pour les remettre en culture au mois d’avril. Pour les personnes qui disposent d’un abri pas trop froid, il est possible de tenter le bouturage, l’avantage de cette méthode étant le gain de temps au printemps, les plantes ayant déjà une certaine taille.

Au bon moment

• Les semis au mois de mars sous abri, quelques graines par godet (4 à 5).

• En pleine terre, dès le mois de mai à tout début juin mais la floraison sera plus tardive.

Quand semer l’ipomée :

• Sous abri au mois de mars
• En place au mois de mai après le froid.

Comment semer les ipomées ?

Au mois de mars sous abri :

• Les ipomées sont semées en terrine.
• Placez un substrat pour semis que vous pouvez tamisé s’il n’est pas fin
• Semez les graines d’ipomée pas trop serrées
• Tassez avec un planchette
• Ajoutez quelques millimètres de terreau pour semis.
• Arrosez avec un pulvérisateur
• Maintenez humide jusqu’à la levée.
• Éclaircissez en conservant les plantules les plus fortes.
• Quand les plantules portent quelques feuilles, placez les en godets

Semis en plein terre :

• Préparez le sol au mois d’avril et début mai.
• Travaillez le sur quelques centimètres.
• Nettoyez le bien de tous les racines, herbes et cailloux
• Amendez le de terreau pour semis et de sable si besoin de drainer.
• Quand le froid est écarté
• grattez légèrement le sol s’il s’est tassé avec les pluies…
• Ajoutez une fine couche de terreau pour semis.
• Tassez avec une planchette.
• Semez très clair et recouvrez d’une fine couche de terreau.
• Vous pouvez repérer l’endroit des graines.
• Arrosez au pulvérisateur et conservez le sol humide jusque la levée.

Quand repiquer les semis d’ipomées ?

• Repiquez en mai, après les derniers risques de grand froid.

D’autres variétés

Ipomée à grande fleur, ipomée pupura, ipomée Heavenly Blue…

S’accorde avec

Capucines des canaries, capucine tubéreuse, un chèvrefeuille, volubilis bleu

Avec ou sans jardin…

Au jardin ? Plein d’usage pour cette grimpante : recouvrir un talus, un mur, une tonnelle…

Sans Jardin, dans un beau pot de 30 à 50 cm de profondeur de terre, du terreau, du compost pour l’enrichir, un tuteur et c’est parti. Il est possible également de la mettre dans une jardinière accrochée à un balcon ensoleillé.

Floraison :

De juin à octobre

Fiche rapide :

Photo par Paucabot picked on Wikipedia.org under creative commons 3.0


Ipomée (Volubilis)

Egalement connues sous le nom d'ipomées ou de liserons bleus, les volubilis sont des plantes annuelles ou vivaces de la famille des Convolvulacées. Ce genre compte 500 espèces assez disparates. Seule constante, elles sont riches en fleur. Les plus décoratives proviennent d'Amérique centrale. Plus insolite, la patate douce est une sorte d'Ipomée.

  • Nom scientifique : Ipomoea
  • Famille : Convolvulaceae
  • Variétés : Ipomea purpura, Ipomea tricolor, Ipomea lobata, Ipomea quamoclit, Ipomoea batatas
  • Couleur des fleurs :Fleurs blanches, Fleurs bleues, Fleurs jaunes, Fleurs orange, Fleurs rouges, Fleurs violettes
  • Plantation :Plantation en mars, Plantation en avril, Plantation en mai, Plantation en juin
  • Exposition :Soleil
  • Type de sol : Léger, Riche
  • Utilisation : Sur une tonnelle, Sur un treillage, En pot, En bac
  • Floraison :Floraison en juin, Floraison en juillet, Floraison en août, Floraison en septembre
  • Feuillage :Persistant
  • Maladies, animaux nuisibles : Oïdium, Araignées rouges
  • Arrosage : Modéré
  • Longévité : Annuelle, Vivace
  • Hauteur : 2-5 m

Plantation de l’ipomea

Bien que persistante en milieu tropical, l’ipomea est cultivée chez nous comme une annuel et ne repoussera donc pas d’une année sur l’autre.

Effectuez un semis sous abri à partir du mois de mars, repiquez en avril et mettez en place à partir du mois de mai dans un mélange de terre, de terreau et d’amendement organique.

  • Faire tremper les graines dans l’eau tiède pendant 1 h avant de semer afin d’accélérer la levée
  • On peut aussi semer directement en terre à partir de mi-mai mais la floraison aura lieu bien plus tard ce qui est dommage pour une plante annuelle
  • Placer l’ipomea indica dans un endroit bien ensoleillé
  • Placer l’ipomea à côté d’un lieu de vie comme une terrasse afin de profiter pleinement de sa belle floraison

Culture de l’ipomea en pot :

La culture en pot de l’ipomea est tout à fait possible et même intéressante pour orner une terrasse ou un balcon.

  • Choisir pour cela un pot d’un diamètre suffisant (30 cm environ)
  • S’assurer que le pot est bien percé au fond et mettre idéalement un lit de billes d’argile au fond
  • Remplir ensuite le pot de terreau pour plantes fleuries
  • Arroser dès que la terre est sèche en surface sans inonder la plante


Quand et comment semer les graines de belles de jour ?

Le semis de la belle-de-jour est réalisé au printemps, dès le mois de mars dans les régions les plus chaudes ou à la mi-mai, une fois le risque de gelées écarté.

  1. Préparez votre substrat en retirant les adventices, les cailloux et en passant un coup de râteau
  2. Semez clair
  3. Arrosez en pluie fine et maintenez humide jusqu'à la levée
  4. Lorsque les jeunes plantules ont 4-5 feuilles, éclaircissez pour préserver un espace de 25 cm entre chaque

Vous pouvez très bien semer des graines en pot, le liseron formera alors une belle corbeille fleurie pour la terrasse.


Ipomée, Volubilis : plantation, culture et entretien

Aussi connues sous le nom de volubilis ou liseron bleu, les ipomées nous viennent des Tropiques. Elles illuminent de leur floraison généreuse et incessante nos jardins et balcons, enlacent de leurs lianes volubiles nos treillages et nos clôtures. Facile à cultiver, peu exigeant, le genre propose une multitude de variétés qui raviront les jardiniers aussi amateurs qu’ils soient.

Sommaire

Principales variétés d’ipomées et caractéristiques

Les Ipomea sont les membres distingués d’un genre et d’une famille – les Convolvulacae – qui regroupent les ipomées, les patates douces, la belle-de-jour ou encore le liseron.

Remarquable par sa floraison en trompettes, la variété infinie de ses couleurs, l’impétuosité de ses lianes, l’ipomée grimpera partout. Volubile à souhait, elle habillera en un rien de temps de ses belles feuilles en forme de cœur tonnelles, treillages et clôtures, couvrira les sols disgracieux et s’échappera avec malice de potées romantiques.

Ses fleurs, gracieuses et légères, sont aussi fragiles et ne vivent parfois qu’un jour, jamais plus de trois mais chaque matin la floraison se renouvelle pour offrir un spectacle incessant de juillet aux premières gelées.

Il vous reste à choisir entre petites et grandes fleurs, simples ou doubles et parmi un nuancier de couleurs impressionnant de diversité.

Dans les variétés à grandes fleurs, citons la romantique ‘Scarlett O’Hara’ et son beau violine souligné d’un cœur blanc. À moins que vous ne préfériez les fleurs géantes d’un bleu franc et lumineux de l’Ipomoea tricolor ‘Morning Glory’ Giant Blue. Ou encore les corolles bleu azur striées de blanc et soulignées d’un cœur jaune de la moderne ‘Flying Saucer’.

L’Ipomea grandiflora offre une généreuse floraison bleu intense.

L’Ipomea coccinea propose même une floraison rouge mais est moins rustique.

Quant à la surprenante Ipomea alba, cette vivace odorante, également appelée Fleur de Lune, affiche des fleurs rondes, blanches et qui ont la particularité de s’ouvrir par temps couvert et de se fermer sous les rayons du soleil !

Dans la famille des Ipomea purpurea une fois encore, laissez-vous surprendre par Carnevale Di Venezia, la bien nommée. Ces fleurs en trompette blanches rayées de bleu lavande ou de rose vif ont de quoi séduire par leur originalité.

Plus légèrement striée mais tout aussi élégante, choisissez Hazelwood Blues et son étonnante palette de bleus, de l’azur à l’indigo, du marine à l’outremer.

Si ce sont les teintes sombres qui vous séduisent, choisissez ‘Kniola’s Black Night’. Avec sa robe de velours, sa couleur de cerise basque bien noire, son cœur lumineux blanc rosé, elle fera sensation au jardin.

Enfin, bien plus inhabituelle encore, Split Second Double vous étonnera avec ses fleurs aux allures de pivoine, de grosses pétales, froissées et doubles, et un élégant dégradé de rose.

Et si vous ne parvenez pas à choisir parmi la multitude de coloris proposés, n’hésitez pas à opter pour nos sachets de graines d’Ipomée volubilis variées.

Quand et comment semer ou planter les ipomées ?

Les semis

Si vous optez pour cette solution, vous pourrez planter à deux époques selon deux méthodes.

Sous abri, semez en godet dès mars. Procédez dans un godet percé au fond et rempli de terreau spécial semis. Dans le terreau humidifié et tassé au préalable, placez 3 ou 4 graines, chacune dans un trou fait avec un petit bâton. Recouvrez d’un peu de terreau, arrosez et couvrez avec un plastique transparent. L’ensemble est placé dans un endroit bien lumineux mais sans soleil direct. Aérez quotidiennement en ouvrant le couvercle ou en enlevant le film et conservez un substrat légèrement humide.

Vos plants pourront être mis en place au mois de mai. Installez-les dans un trou trois fois supérieur à la motte. Amendez la terre avec du terreau frais et du compost. Maintenez une distance de 40 cm entre les mini-mottes.

En place, semez en poquet entre avril et juin.

Faites tremper les graines dans l’eau claire, de pluie de préférence, durant 24 heures. Dans un trou d’une dizaine de centimètres de profondeur sur une vingtaine de large, placez de 4 à 5 graines. Recouvrez avec une terre de jardin que vous aurez pris soin d’améliorer avec du fumier ou un terreau de semis puis arrosez.

Astuce Jardiland : échelonnez les semis pour obtenir une floraison tout au long de l’été et jusqu’au milieu de l’automne. Vous pouvez semer jusqu’en juin !

Les plants

Si vous achetez des mini-mottes tôt dans la saison – elles sont généralement disponibles en jardinerie dès le mois d’avril – il vous faudra patienter jusqu’à fin mai pour les planter en place.

En attendant, repiquez vos mini-mottes dans un pot ou une caissette, dans du terreau pour plantes fleuries et placez l’ensemble dans une pièce lumineuse, à un minimum de 15°C et sans soleil direct.

La plantation en extérieur se fait la dernière semaine de mai en pleine terre ou en pot.

Dans ce dernier cas, choisissez un contenant assez grand, au moins 30 cm de diamètre que vous remplirez d’un mélange de terre légère et de compost.

Pour favoriser le drainage, ajoutez un peu de sable au substrat si nécessaire et installez une couche drainante de billes d’argile au fond du pot.

Pensez à installer tuteur dès la plantation et palisse ou treillage très rapidement.

Que vous la cultiviez en pleine terre ou en pot, en grimpante ou en couvre-sol, l’ipomée s’installe en situation chaude. Préférez une exposition finale au sud et à l’abri du vent. Prévoyez-lui de l’espace car elle se développe bien généreusement, un treillage solide ou un beau tronc, des grands pots, de larges vasques ou de longues jardinières.

Comment les entretenir ?

L’ipomée est une plante généreuse qui demande peu pour s’épanouir.

En été, il lui faudra un arrosage régulier et copieux, surtout en pot, ainsi qu’un apport mensuel d’engrais. Choisissez un engrais soluble, pauvre en azote, qui stimulera efficacement la floraison.

Un paillage sera utile pour conserver fraîcheur et humidité au substrat.

Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure pour encourager la floraison. Pincez les tiges pour les étoffer et n’hésitez pas à couper si la plante devient trop envahissante. Il ne faut en effet pas perdre de vue que ses lianes peuvent rapidement atteindre les 6 m de long. Prenez garde à ce qu’elles n’envahissent pas des lieux sensibles (gouttières, tuiles, bouches d’aération, etc.) et qu’elles n’étouffent pas les autres végétaux.

En automne, après la floraison, coupez les tiges sèches.

La plupart des ipomées ne sont pas rustiques et cultivées comme annuelles.

Pour certaines et sous les cieux les plus cléments, vous pourrez les conserver à l’extérieur à condition de pailler généreusement le pied et de voiler le sujet en cas de risques de gelées passagères.

Peu sujette aux maladies et parasites, l’ipomée se traite éventuellement en prévention.

Contre les pucerons, outre l’installation d’insectes auxiliaires comme la coccinelle, vous pourrez anticiper en pulvérisant du purin d’orties ou du savon noir

ce dernier ainsi déposé sur le feuillage empêchera l’insecte d’adhérer.

Les araignées rouges, friandes d’ipomées, seront “douchées” la nuit venue ou à l’aube.

Cultivées dans de bonnes conditions, finalement peu exigeantes, vos ipomées s’épanouiront avec bonheur et pourront même se multiplier avec facilité.

Si les Ipomea batatas – les patates douces – se bouturent puisqu’elles ne fleurissent pas, les Ipomea volubilis, elles, se multiplient.

Il peut arriver qu’elle le fasse spontanément par marcottage lorsqu’elles sont conduites en couvre-sol.

Vous pouvez aussi procéder à leur multiplication en récupérant les graines des fruits lorsqu’ils sont bien mûrs, c’est-à-dire marrons et secs.

Après les avoir bien laissées sécher, conservez ces petites graines noires au sec, au frais et à l’abri de la lumière. Semez-les au printemps suivant.


Où et quand cultiver l’ipomée ?

L’ipomée peut aussi bien se cultiver en pot qu’en pleine terre. Elle se sème en godet sous abris dès le mois de mars/avril. Il faut d’abord lancer la germination en faisant tremper les graines dans l’eau pendant 24 h puis pour enfin les placer dans les godets dans un abri tournant autour des 18°C. C’est au mois de mai que l’on met les plants des ipomées en place dans le jardin. Attendez que les plants atteignent 8 cm et que tout risque de gelée soit écarté avant de les placer en pleine terre.

Il est possible de semer directement en terre à partir du mois de mai lorsque la température de la terre ne descend plus en dessous des 10°C. Il suffira de semer en poquet 2 à 3 graines.

L’ipomée adore la chaleur et la lumière. Cultivez-le en plein soleil dans un sol riche, léger et bien drainé. Par ailleurs, protégez-le du vent.


L'ipomée est une plante assez résistante et qui ne craint pas particulièrement les prédateurs. Si les pucerons commencent à l'envahir, laissez-les faire ! Elle les supporte très bien et pendant ce temps, les pucerons laissent vos autres plantes en paix. Si vous souhaitez vous en débarrasser, vous pouvez évidemment asperger le feuillage de votre plante d'un mélange d'eau et de savon noir.

Si les feuilles de votre ipomée commencent à s'assécher ou à se déformer, pas de panique : c'est juste le signe qu'elle a un petit coup de froid n'hésitez pas à placer un voilage au pied de la plante la nuit.
A noter : si vous vivez dans le Sud de la France, il peut être judicieux de traiter préventivement votre ipomée contre les cicadelles en pulvérisant du savon noir sur le feuillage.

Votre adresse email sera uniquement utilisée par M6 Digital Services pour vous envoyer votre newsletter contenant des offres commerciales personnalisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Pour en savoir plus et exercer vos droits , prenez connaissance de notre Charte de Confidentialité.


Video: Ipomoea indica - Blue Dawn Flower Morning Glory