Pruche canadienne

Pruche canadienne

La pruche a commencé à être cultivée au 18ème siècle. Une caractéristique de la pruche est que même les arbres appartenant à la même espèce peuvent différer non seulement par la hauteur, mais aussi par la forme de la couronne.

La hauteur moyenne de cette plante varie de 28 à 30 mètres. Cependant, il existe des spécimens qui peuvent atteindre une hauteur d'environ 75 mètres. Dans la nature, la pruche se trouve en Asie de l'Est et en Amérique du Nord. Dans les pays européens, cet arbre est très souvent utilisé dans l'aménagement des parcs.

Parmi toutes les espèces, la pruche du Canada (Tsuga canadensis) est la plus répandue en culture. La patrie de cette espèce est considérée comme la partie orientale du Canada et de l'Amérique du Nord. Un tel arbre pousse et se développe bien dans des conditions de latitude moyenne. Le fait est que ses variétés sont très résistantes au gel.

Caractéristiques de la pruche canadienne

Dans des conditions naturelles, la pruche du Canada peut atteindre plus de 20 m de hauteur et 8 m de largeur et sa cime lâche et spectaculaire a une forme conique. Souvent, une telle plante forme des formes à plusieurs étages. Ses pousses sont gracieuses et fines. Les sommets des pousses latérales et apicales pendent. Les branches situées sous la pruche canadienne sont si puissantes et épaisses qu'elles peuvent ressembler à un arbre à plusieurs tiges.

Sur les branches, des cônes en forme de fuseau se forment, qui atteignent environ 25 mm de longueur. Au cours de la première année, on observe la maturation des cônes et ils ne volent que la deuxième année de leur croissance. Les plaques de feuilles aplaties peuvent être peintes dans différentes nuances allant du jaune verdâtre au vert brillant. Sur la surface sordide du feuillage, il y a 2 bandes de couleur blanche, qui comprennent plusieurs lignes stomatiques.

Cette culture est sans prétention et peu exigeante en matière de soins. Il est nécessaire de le planter et de le cultiver presque de la même manière que les autres conifères. Cette espèce possède un grand nombre de variétés décoratives qui diffèrent par la forme de la couronne, le type de croissance, la couleur des feuilles et la hauteur.

Planter la pruche en pleine terre

Sélection de siège

La pruche canadienne s'enracine extrêmement mal après la transplantation. C'est pourquoi il est conseillé aux jardiniers expérimentés de choisir immédiatement le site le plus approprié, afin de ne pas transférer le buisson à un autre endroit plus tard.

Cette culture de conifères pousse mieux dans un sol saturé de matière organique, qui passe bien l'eau, mais est uniformément humide. Son niveau de pH peut être neutre ou acide. Un endroit approprié doit être protégé de manière fiable contre les rayons brûlants du soleil de midi et les fortes rafales de vent. Cependant, si la pruche pousse dans une région au climat frais, la lumière directe du soleil pendant la journée ne lui nuit pas.

Caractéristiques d'atterrissage

Le trou de plantation doit être si profond que les racines du plant, prises avec une motte de terre, peuvent s'y insérer librement. Lors de la plantation de la plante, assurez-vous que le collet de la racine s'élève légèrement au-dessus du niveau du sol.

Lors du creusement d'un trou, la terre végétale doit être repliée séparément. Ce sol est mélangé à une petite quantité de compost, de tourbe et de sable pour augmenter son drainage. Au fond de la fosse préparée avec une couche de 15 cm, de l'argile expansée ou du sable grossier doit être posé.

Les semis plantés ont besoin d'être arrosés avec beaucoup d'eau. Afin d'éviter une évaporation excessive de l'humidité, la surface du sol près du buisson doit être recouverte d'une couche de paillis (écorce finement cassée ou tourbe). Cela aidera également à empêcher le système racinaire de surchauffer.

Il n'est pas spécifiquement nécessaire de fabriquer des engrais dans le cercle proche du tronc, car l'arbre a suffisamment de nutriments qu'il reçoit de la couche de paillage et de ses aiguilles volées.

Pruche canadienne de l'OBI, plantation sur un toboggan alpin

Soins de la pruche au Canada

Arrosage

La pruche canadienne réagit très mal à la sécheresse, elle doit donc être systématiquement arrosée pendant une longue période de sécheresse. Une attention particulière doit être portée à l'arrosage d'une jeune plante. Si le buisson manque d'humidité, cela peut causer du stress: les aiguilles jaunissent et les branches tombent.

Jusqu'à ce que le buisson grandisse et gagne en force, il est arrosé au moins 1 fois en 7 jours pendant la période sèche. Dans le même temps, il est recommandé de l'arroser avec un tuyau au moins une fois tous les 30 jours pendant les mois chauds de l'été. Il est recommandé de décoller la surface du sol dans le cercle proche du tronc uniquement s'il est devenu très dense. Dans ce cas, le sol doit être ameubli à une profondeur ne dépassant pas 10 centimètres.

Hivernage

La pruche adulte se caractérise par une résistance au gel assez élevée. Cependant, dans les semis, le sommet des jeunes tiges peut geler légèrement en hiver. Pour éviter cela, les jeunes buissons sont recouverts d'agrofibre ou de branches d'épinette à la fin de l'automne. Il est également recommandé de recouvrir la surface du cercle du tronc d'une couche de paillis (branches d'épinette ou compost), qui assurera une protection fiable du système racinaire contre l'évaporation excessive et les fortes gelées si l'hiver n'est pas enneigé.

Engrais

L'alimentation de la pruche n'est effectuée que si nécessaire. Ils le dépensent au printemps avant l'apparition des jeunes pousses. Pour ce faire, utilisez un engrais complexe minéral pour les conifères.

Méthodes de reproduction

Cultiver à partir de graines

Vous pouvez acheter du matériel de semence de pruche canadienne dans la pépinière. De plus, si vous le souhaitez, vous pouvez l'assembler de vos propres mains. Pour ce faire, à l'automne, cueillez les cônes de la plante adulte et placez-les dans un endroit bien éclairé ou chaud, où ils devraient s'ouvrir après un certain temps. Les graines doivent être stratifiées avant le semis. Pour ce faire, ils sont retirés sur l'étagère du réfrigérateur pendant 2 à 2,5 mois.

Le semis du matériel de semence préparé est effectué dans un mélange de sol humide constitué d'une partie de tourbe et de la même quantité de sol universel. Ils doivent être enterrés dans le substrat à une profondeur de 0,3 à 0,4 cm Déplacez les cultures dans un endroit bien éclairé (la lumière doit être diffusée) et assurez-vous que le mélange de sol dans le récipient est toujours légèrement humide.

La plantation de plants issus de graines en pleine terre est effectuée en août. Cette procédure peut être reportée au printemps prochain. Les plantes plantées sont systématiquement arrosées pendant les trois premières années et n'oubliez pas de les couvrir pour l'hiver.

Boutures

Les boutures sont récoltées dans les dernières semaines de la période estivale. Pour ce faire, utilisez les pousses de l'année en cours, qui doivent être semi-lignifiées. L'écorce doit être verte en haut et brune à la coupe. Pour que les boutures prennent racine rapidement, toutes les aiguilles sont retirées de leur partie inférieure et traitées avec une poudre stimulant la croissance des plantes qui convient aux arbres et aux arbustes ligneux.

Examinez la coupe de la bouture, elle doit être recouverte d'une couche de poudre. Après cela, il peut être planté dans un récipient rempli de mélange de sol. Prenez un pot de taille appropriée et faites une bonne couche de drainage au fond. Ensuite, remplissez-le d'un substrat de terre et de sable (ou de perlite). Arrosez généreusement la tige plantée et placez-la avec le pot dans un sac transparent. L'arrosage du segment est effectué au fur et à mesure que la couche supérieure du mélange de sol sèche. La plantation de boutures enracinées dans un endroit permanent est effectuée au cours des dernières semaines du printemps.

Maladies et ravageurs

Maladies

Le plus souvent, la pruche canadienne est touchée par des maladies fongiques. Cela peut se produire en raison d'une humidité élevée de l'air avec une mauvaise ventilation, et également en raison de la stagnation du liquide dans les racines de la plante. Dans l'arbre affecté, les feuilles jaunissent et meurent, et le sommet des jeunes pousses se dessèche en même temps. La pruche est également sensible aux dommages causés par la rouille. À cause de cela, une accumulation de rouille se forme à la surface des aiguilles et des cônes, dans lesquels se trouvent les spores du champignon.

Pour sauver les échantillons malades, ils doivent être pulvérisés plusieurs fois avec une solution d'une préparation fongicide. Si possible, coupez toutes les pièces concernées et détruisez-les.

Les ravageurs

Les ravageurs suivants peuvent s'installer sur la pruche: pucerons, chenilles, tétranyques et cochenilles.

Pruche canadienne. Conifères de la région de Moscou, suite.

Pruche canadienne en aménagement paysager

La pruche canadienne est une culture qui aime l'ombre, elle peut donc être cultivée à l'ombre. Il aura fière allure à côté d'autres plantes qui aiment l'ombre, par exemple, il peut être planté près des rogers, des fougères, des hôtes, des haulteria, etc.

Étant donné que la plante a une couronne ajourée spectaculaire et des branches tombantes qui touchent la surface du sol, elle peut être cultivée à la fois comme culture de sel et avec des plantes à fleurs spectaculaires.

Les variétés naines de couvre-sol conviennent à la culture sur des toboggans alpins ou des rocailles. Étant donné que l'arbre aime une humidité élevée, il peut être planté près d'un réservoir artificiel. Cependant, gardez à l'esprit que les zones humides ne sont pas adaptées à leur culture.

Comme il s'agit d'une culture à croissance lente, elle s'intégrera parfaitement dans n'importe quel jardin. Le fait est que la pruche n'a pas besoin d'être coupée régulièrement et qu'elle vieillit très lentement.

Variétés canadiennes de pruche avec photo

Albospica

Ils ont commencé à cultiver cette variété en 1866. L'arbre à croissance basse est décoré de longues aiguilles vert foncé avec des pointes blanches comme neige. Les experts recommandent de l'utiliser pour décorer les zones ombragées du jardin.

Djeddeloh

La forme de la couronne de l'arbuste est hémisphérique et se caractérise par une croissance lente. La plante atteint une hauteur d'environ 50 cm seulement, alors qu'elle est l'une des variétés les plus courtes de pruche canadienne. En raison du fait que les tiges poussent radialement, une dépression caractéristique se forme au milieu de l'arbuste. Les aiguilles souples sont de couleur vert foncé.

Pendule

Ce bel arbre a des tiges pleureuses qui pendent si bas qu'elles atteignent la surface du sol.

Prostré de Cole

Cet arbuste spectaculaire couvre-sol pousse court, ses branches luxuriantes en cascade forment une couronne en forme de coussin. Les nouvelles aiguilles, cultivées au printemps, ont une couleur vert clair, tandis que les feuilles matures sont peintes dans une teinte vert foncé.

Sargentii

Un grand arbre produit un grand nombre de tiges tombantes. Sa hauteur est d'environ 3 mètres et son diamètre atteint 6 mètres.

Wintergold

Cette variété rare a une teinte dorée avec une couronne pyramidale gracieuse. L'arbre atteint une hauteur d'environ 200 cm. Vers octobre, les aiguilles deviennent dorées et le restent jusqu'à la mi-printemps (jusqu'en avril). Pour que la couleur des aiguilles soit saturée, l'arbre doit être planté dans un endroit bien éclairé.

Gel lunaire

La variété est représentée par un arbre nain compact. Sa caractéristique est des pointes blanches comme neige sur les nouvelles pousses apparues au printemps. Cependant, en été, toutes les aiguilles deviennent vertes.

Gentsch blanc

Cet arbuste nain panaché peut atteindre une hauteur d'environ 100 cm et sa couronne est en forme de coussin. Le sommet des pousses minces et gracieuses est blanc crème. En automne-hiver, leur ombre devient plus saturée, ce qui améliore le contraste entre les aiguilles vert foncé matures. Pour maintenir un effet décoratif élevé de l'arbuste, les experts conseillent de le couper chaque année. Grâce à cela, les jeunes pousses se développeront plus intensément.

Conifères pour le jardin Pin, pruche. Site du monde des jardins


Tsuga: description des variétés, conseils de plantation et d'entretien

Les conifères sont très souvent plantés dans des espaces privés et dans des lieux publics. Parmi ces conifères populaires, il convient de souligner la pruche, représentée par un grand nombre d'espèces et de variétés.


Informations générales

Les propriétaires de chalets d'été, de potagers et de maisons privées s'efforcent souvent de décorer leurs parcelles personnelles.Par conséquent, en plus des cultures maraîchères, ils plantent des plantes ornementales sur leur territoire. Les espaces verts peuvent rendre n'importe quel endroit confortable et adapté non seulement à la culture de légumes et de fruits, mais aussi à la relaxation spirituelle. L'odeur des aiguilles de pin et de l'air frais vous aidera à vous détendre et à avoir un bon effet sur votre santé. Une beauté à feuilles persistantes inhabituelle - la pruche canadienne aidera à créer une telle atmosphère.


Description et soins - les résidents débutants de l'été recherchent de telles informations sur ce conifère, après en avoir entendu parler par des jardiniers plus expérimentés. Le respect de certaines règles très simples aidera à faire pousser une vraie décoration de jardin sans y consacrer beaucoup de temps et d'efforts.

La patrie de la pruche canadienne est la partie orientale de l'Amérique du Nord. Dans des conditions naturelles, il pousse en montagne, où il forme des forêts mixtes dans lesquelles poussent des épinettes et des pins de Weymouth. En outre, cette espèce peut être trouvée en Asie en tant que plante cultivée, elle est cultivée partout dans le monde.

La pruche joue un rôle important dans l'écosystème de la planète, en particulier pour les habitants et la faune d'Amérique. Un tel arbre pousse très longtemps, ses aiguilles vivent jusqu'à 10 ans ou plus. Il est cultivé non seulement comme plante ornementale. L'extraction des aiguilles de pin est largement utilisée en parfumerie et en médecine, et les malles dans l'industrie du bois.

En plus de sa belle apparence, la plante est résistante à la sécheresse et à l'hiver. La capacité de s'adapter à toutes les conditions climatiques permet de garder la pruche canadienne dans les banlieues et les régions de la zone médiane. De nombreuses variétés vous permettent de cultiver de tels arbres même dans de petites zones.


Pruche canadienne

La plante est un arbre assez grand avec des branches horizontales et une couronne en forme de cône. L'arbre atteint une hauteur de trente mètres. Dans les conditions naturelles et naturelles de la plupart des arbres, la moitié du tronc, effilée vers le haut, est presque complètement dépourvue de branches, qui sont concentrées dans la seconde moitié supérieure. Le diamètre du tronc de certains membres du genre atteint cent vingt centimètres.

Les aiguilles de la plante sont vert foncé sur le dessus, émoussées à l'extrémité et ont une rainure longitudinale. Il a un ton plus léger et deux rainures longitudinales en dessous. Chaque aiguille a un pétiole, qui se fixe à un petit tampon situé directement sur la branche de la plante. Plus l'arbre est âgé, plus son écorce devient dense. Ainsi, chez les adultes représentants du genre, l'épaisseur de l'écorce recouverte de sillons atteint deux centimètres. Sa couleur chez les jeunes arbres varie du rougeâtre au brun foncé, et chez les plantes plus âgées, elle acquiert généralement une teinte gris-brun. Les cônes de pruche adultes, attachés directement aux branches, sont ovales, de couleur gris-brun et atteignent une longueur de deux centimètres et demi. À l'intérieur, les bourgeons contiennent de petites graines ailées de forme ovoïde. Les cônes sont divisés en mâle et femelle. Les jeunes cônes mâles arrondis sont généralement de taille moyenne, ont une teinte jaunâtre. Les bourgeons femelles sont plus gros que les bourgeons mâles et ont une teinte vert clair. Le système racinaire de la plante pénètre peu profondément dans la couche de la terre, il est représenté par des racines très ramifiées.

Il n'est pas difficile de confondre cette espèce avec une autre espèce - la pruche de Caroline, qui pousse généralement dans la même zone. Cependant, la plante présente un certain nombre de différences par rapport à la pruche de Caroline: ses cônes sont plus petits et plus étroits, les aiguilles ont un rétrécissement vers le haut.

La plante participe activement à la formation des forêts d'Amérique du Nord.Le climat préfère l'humidité et la fraîcheur, le sol est bien humidifié, drainé, riche en humus, légèrement acide et a une couche de paillis en surface. Il tolère bien l'ombrage, mais la meilleure option pour une croissance active serait des endroits semi-ombragés, protégés des vents en rafales. Répond mal à la transplantation dans un autre endroit. L'arbre ne peut tolérer que des gelées hivernales modérées et, par froid extrême, le système racinaire peu profond peut geler légèrement.


Ravageurs et maladies de la pruche canadienne

La variété classique de la pruche canadienne tombe rarement malade; les insectes ne la parasitent pratiquement pas. Les cultivars sont moins résistants à l'infection; le mildiou est possible. La maladie part du système racinaire et couvre toute la couronne. La raison réside dans l'engorgement du sol, pour éliminer le problème, l'arrosage est réduit, l'arbre est traité avec Fundazol. À un âge plus précoce, la pruche est sensible à la rouille, le sommet des pousses s'assombrit, les aiguilles s'effritent. Hom est utilisé contre la rouille.

Parmi les ravageurs de la pruche canadienne, les tétranyques parasitent. Un arrosage constant élimine les ravageurs, en cas de distribution massive de tiques, des insecticides «Decis» ou «Bactofit» sont utilisés.

Problèmes croissants: pourquoi au printemps la pruche a commencé à sécher et à s'effriter

La pruche est un conifère et les problèmes de jaunissement et d'excrétion des aiguilles sont les mêmes que pour tous les conifères. Si l'arbre a commencé à jaunir au printemps, cela signifie qu'une défaillance biologique s'est produite. Les pousses ont commencé à pousser et le système racinaire n'a pas encore quitté l'état de dormance. Le jaunissement des aiguilles sera distinct du côté ensoleillé, il faut ombrager la plante ou mettre un écran.

Pruche canadienne: description, variétés, sélection des semis, soins Pruche canadienne - description, entretien, plantation, variétés, reproduction et photos Pruche canadienne: description, entretien des arbres, photos de pin | Imeuble. Bois et autres matériaux Tsuga (40 photos): description de la pruche canadienne et occidentale, des pins «Jeddeloh» et «Nana», «Pendula» et d'autres espèces et variétés. Planter et quitter Pruche canadienne dans les photos de conception de paysage - variétés avec photos et descriptions, résistance à l'hiver, plantation et soins, vitesse de croissance, maladies - asnka.ru - KSM - matériaux de construction composites

La raison de l'effritement de la couronne peut être une carence en oligo-éléments dans le sol.Par conséquent, au printemps, le sol rare est fertilisé avec des agents phosphoreux.

Attention! Si vous nourrissez la pruche canadienne avec de l'azote, les aiguilles peuvent jaunir.

Le problème de la décoration se pose sur des sols constamment humides. Les aiguilles se dessèchent avec des infections fongiques.


Voir la vidéo: Québec, le chant de la nature - Echappées belles